Bienvenue sur Maquett'Club montbrison
Association de maquettisme Loire 42
Produit / service: JASSERIE REALISEE POUR LA MAISON DE LA FOURME D'AMBERT maquette
nouveau

JASSERIE REALISEE POUR LA MAISON DE LA FOURME D'AMBERT

A AMBERT EN LIVRADOIS.  REALISATION Jean Marc BOIBIEUX figurines par Jean Pierre MULLER
ECH 1/35 cette maquette est réalisée en écorché ( toiture et plancher étage )


   Cette maquette d'une jasserie  a été réalisée pour la maison de la fourme à Ambert,  d'après un plan du musée et diverses photos.
Ce type d'habitat en pierre n'était occupé que durant l'estive (période durant laquelle  les paysans montaient sur les hauts de chaume des monts du forez de mai à septembre).
   L'estive se pratiquait aussi bien du coté Montbrisonnais que du coté Ambertois. La famille (surtout les femmes et les enfants) et les bêtes gagnaient les herbages en altitude, entre 900 et 1300m environ. Les hommes faisaient souvent la navette entre « la ferme du bas«  et » la ferme du haut «  pour gérer les 2 exploitations. Le fromage réalisé (la fourme de Montbrison ou la fourme d'Ambert suivant le versant) diffère par le mode de fabrication et fait l'objet de deux AOC différentes.
   Le bétail, en liberté sur les hauts de chaume, vivait dans une étable, La famille logeait très spartiatement  quant à elle dans une grande pièce commune avec lit clos cuisine et tout un « confort « des plus rustique ! Le chauffage était assuré par une énorme cheminée et l'étable séparée par une cloison.  Un ingénieux système d'eau lavait en permanence l'écurie, passait sous la cuisine et fertilisait les prairies en contrebas. Un autre bras d'eau alimentait l'abreuvoir et la réserve d'eau de la maison. L'étage, avec accès de plein pied (les terrains très pentus favorisaient ce type de construction) servait à remiser le foin et le matériel. La toiture était en chaume. Une cave semi enterrée  servait à l'affinage des fourmes fabriquées journellement avec la traite (la cave était maintenue à un degré d'humidité permanent par un second  bras d'eau). La vie se faisait pratiquement en autarcie durant tous ces mois d'estive.
   La jasserie disposait d'un jardin, d'une soul à cochons, de clapiers et poulaillers ……les hommes montaient de la vallée les quelques produits supplémentaires indispensables. Le « coquetier« passait régulièrement acheter les fourmes, briques ou vachards  ainsi que le beurre fabriqué sur place.
   Si  ces jasseries sont encore nombreuses sur les hauts de chaume,  rares sont celles dont l'activité perdure, Depuis les années 50 la plupart ont été transformées en résidences secondaires. La jasserie du Coq Noir, transformée en musée, rappelle l'époque révolue du pastoralisme. ……Par contre l'estive des bêtes se pratique toujours, des centaines de vaches passent toujours de belles vacances sur les vastes  hauts de chaume ! La fourme est maintenant fabriquée  plus bas, avec toujours le même lait venant d'en haut …..  Et les familles d'agriculteurs ont une vie moins rude loin  de tout.
    Une  page s'est tournée dans l'histoire de nos montagnes.Cette maquette est là pour témoigner de ce passé .
    Lors de toutes nos expos tant à Montbrison qu'à l'extérieur, avec la complicité  du syndicat de la fourme de Montbrison (on reste un peu chauvin !) nous offrons une dégustation de fourme à nos amis maquettistes arrosée de côtes du Forez, autre spécialité de la région ! 

Retour liste

JASSERIE DES MONTS DU FOREZ
la toiture en chaume
le

le jardin
l'arrivée du troupeau
le jardin et la
l'étable
les enfants s'amusent
un p'tit coup de Côte du Forez
les memes ...
un bon litre plus tard.....
la terrasse !
la piece commune et l'étable
la cave d'affinage
la piece commune
l'étable servait à beaucoup de choses !
la maquette a la maison de la fourme à Ambert
les débuts !
la forme générale

Retour liste

Egalement sur acebook






ial tiendra complexe uvre cial reunion annuelle publique marque assemblee post reduit marge salle generale nouveauta lmmjvsd onra debut veut bienvenue nouvelle locaux onglet rois sept remerciement foi